Logo Weta Classe France Association de classe
du Weta 4.4 et de ses fans

Redresser un Weta chaviré

 

Après avoir déssallé, il est enfantin de redreser son Weta comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous, sans forcément avoir besoin de choquer en grand et bien orienter le bateau avant la manoeuvre :

Si vous n'arrivez pas à visualiser la vidéo ci-dessus, vous pouvez aller directement sur http://www.youtube.com/watch?v=BZHpQ5q_-nk

 

 

Conseils (entre autres de Xavier, après une expérience vécue) :

  1. Mettre des élastiques raccordant les bouchons aux flotteurs : cela évite de les perdre. Les bateaux récents en ont déjà.
  2. L'élastique de dérive doit être bien tendu (cela évitera de la perdre pendant le chavirage quand le bateau a la tête en bas)
  3. Tous les équipements de sécu et objets personnels doivent être dans un caisson ou sac étanche attaché au bateau.
  4. Eviter la formation de bulles d’air sur l’avant du flotteur lors de son remplissage. On peut par example s'assoir sur l'avant du flotteur.
  5. Lors de la reprise de navigation, laisser autant que faire se peut le flotteur se vider avant de refermer la trappe; Un retour à terre n'est pas obligatoire: vider le flotteur au maximum à la reprise de la navigation puis refermer la trappe (pas évident en solo!)
  6. L'installation d'un bout par flotteur, arrimé au bras avant de celui-ci, permet en cas de chavirage de redresser plus facilement en se saisissant de ce bout et sans que les efforts portent sur la seule dérive; Ce bout, en navigation, est attaché sous le trampoline.


Voici également les conseils de Wetamarine :

Traduction des commentaires de la vidéo (par P. GENESTIER)

0 – 0'06 '' Bonjour, je suis Miranda de Weta. Et aujourd'hui je vais vous montrer comment redresser un Weta après un dessalage.
 0' 06'' – 0' 35''  Donc, c'est moi sur mon bateau...
0' 36'' – 0' 38''
 Il y a environ 10 à 15 N dans le golfe d'Hauraki à Auckland.
 0' 39'' – 0' 46'' Vous avez vu que j'ai dessalé avec le gennaker déroulé, donc la première chose que j'ai à faire est de le rouler.
 0' 47'' – 1' 12'' Je vais sous le bateau, j'attrape le bout, et le tire. Je roule le gennaker en aveugle jusqu'à ce que je pense que ce soit bon. Mais même s'il n'est pas complètement enroulé, ce n'est pas grave.
 1' 13'' – 1' 15''  Je change de côté car j'étais du mauvais, et l'étape suivante est d'enlever la trappe du flotteur.
 

1’ 16’’ – 1’ 21’’

 Je ne peux pas enlever la trappe en étant assise sur le flotteur, donc je saute à l'eau et je l'enlève.
 1'22'' – 1' 38'' Nos trappes ont une garcette qui les relie au flotteur. Tous les bateaux ne l'ont pas. Donc si votre bateau n'en a pas, vous pouvez envisager d'en ajouter. Cela fera une chose de moins à penser, plutôt que de la rechercher.
 1' 39'' – 1' 59''  Donc vous voyez, je m'assieds sur le flotteur pour le couler. Il y a un petit truc pour cela que je n'ai pas très bien fait cette fois ci : c'est de s'assurer que l'ouverture de la trappe est moitié dans l'eau, moitié dans l'air pour permettre à l'eau d'entrer et à l'air de sortir, ce qui permet de faire couler le flotteur plus vite.
 2' – 2' 06''  Et il est important de bien faire sortir tout l'air car cela rend le processus beaucoup plus rapide.
 2' 07'' – 2' 19''  

Vous pouvez voir que je suis assez avancée vers l’avant du flotteur, mais je pourrais être assise à l’étrave à ce stade pour faire complètement sortir tout l’air du flotteur.

 

2’ 19 – 2’ 30’’

 Et un peu plus tard, le processus se ralentit car il y a encore de l'air dans le flotteur.
 2' 31'' – 2' 36''  Donc me voici assise sur le flotteur, au niveau de la dérive.
 2' 37'' – 2' 47''  On a de la chance en Nouvelle Zélande, c'est à peu près le milieu de l'hiver et c'est encore assez doux, et j'ai ma veste Ronstan avec un sous vêtement léger en dessous.
 2' 48'' - 3' 06''  J'attrape l'extrémité de la dérive. Je fais environ 70 kg, et c'est tout bon si vous faites ce poids ou un peu plus. Vous pouvez envisager de ne pas attraper l'extrémité de la dérive, mais Roger et Chris ne le conseillent pas.
3' 06'' – 3' 30''  Donc je me pends à la dérive, faisant se redresser le bateau. Comme il y a de l'air dans le flotteur cela ne va pas trop vite à ce moment. Quand le bateau est ¾ à l'horizontale j'en profite pour monter sur la dérive, ce qui permettra de remonter plus facilement rapidement à bord ensuite.
 3' 30'' – 3' 40''  Je suis assise sur la dérive. A ce moment je remarque quelques grosses bulles qui sortent : c'est le reste de l'air qui sort du flotteur.
 3' 41'' – 3' 54''  Je me mets debout sur la dérive et vous pouvez voir pourquoi j'ai rempli le flotteur sous le vent : car je voulais avoir le mat pointant face au vent pour que celui-ci prenne sous les voiles et redresse le bateau.
 3' 55' – 4' 01''  Il est possible de faire autrement, mais c'est plus difficile, et de cette manière vous vous aidez du vent.
 4' 02'' – 4' 19''  J'anticipe un peu ici : je devrais être assiste à l'extrémité de la dérive, mais le point sur lequel je suis focalisée est d'avoir un pied dehors pour pouvoir monter rapidement sur le bateau, sans tomber à l'eau et devoir ensuite remonter à bord.
 4' 20'' – 4' 27''  Là ça y est. Vous pouvez voir le mât qui commence à sortir de l'eau et le vent prendre sous la voile.
 4' 30'' – 4' 34'' Et je commence à monter, avec un pied prêt à y aller.
 4' 35'' – 4' 40''  Ca vient, je mets juste un pied dans le cockpit et le reste suit.
 4' 42'' – 4' 46''  Ici c'est la vue depuis le bateau. Cela se passe assez lentement, donc ce n'est pas trop mal.
 4' 47'' – 4' 57''  Et vous voyez que la première chose que je fais est d'attraper la barre et nous avons un bateau redressé avec un flotteur plein d'eau. Donc l'étape suivante est de faire sortir toute l'eau du flotteur.
 4' 58'' – 5' 11''  La meilleure façon de le faire est de se mettre au près ou pas trop loin. Je règle les voiles. C'est au large de la côte Est de la baie d'Auckland.
 5' 12'' - 5' 20''  Vous pouvez la voir au loin, et je pense à ré-attacher mon harnais.
 5' 21'' – 5' 33''  

C’est assez important de porter le harnais, car le bateau peut être assez glissant et si vous naviguez seul, vous pouvez tomber à l’eau et il dérivera vite si vous n’êtes pas dessus.

 5' 34'' – 5' 48''  D'un autre côté assurez vous que vous êtes habitué à utiliser le mousqueton à largage rapide du harnais, de sorte qu'il n'y ait pas de drame en cas de dessalage et que vous puissiez libérer la longe du harnais facilement, bien que ce soit une chose facile.
 5' 49'' – 6' 14''  Ici vous pouvez voir l'eau sortir du flotteur bâbord. Je m'assieds sur le flotteur pour remettre la trappe... Il y a encore un peu d'eau à faire sortir. On se penche en arrière pour la remettre : c'est très facile.
 6' 16'' – fin  Voici un résumé des points principaux :
  1. Assurez vous de remplir le flotteur au vent pour que le mât pointe au vent et que celui-ci aide au redressement.
  2. Faire sortir tout l'air du flotteur en allant s'asseoir à son avant.
  3. Naviguer au près pour faire sortir toute l'eau du flotteur.